Introduction à la photographie à la photographie scientifique

     III- La photographie scientifique


      A/ Introduction a la photo scientifique


   La photographie scientifique permet de capturer des images normalement invisibles a l’œil nu. Par exemple, la photographie d’un sujet a travers un microscope, appellé microphotographie, est une photographie scientifique. Cependant cette branche de la photographie ne consiste pas uniquement a montrer des sujets qui sont invisibles a l’œil nu car ils sont trop petit pour cela, en effet, la radiographie (fait de réaliser des clichés a l’aide de rayons X), la photographie en lumière U.V (ultraviolet), et la photographie a l’infrarouge (I.R) permettent de montrer aux spectateurs des photographies de sujets qui sont a l’échelle macroscopique, mais qui ne sont pas visible a l’œil nu car leurs spectres ne sont pas dans le domaine du visible ( entre 400nm et 700nm)

 

les longueurs d'ondes visibles par l'Homme sont situées entre 400nm et 700nm.

A contrario, Les rayons radioactifs, du laser où encore les ondes radio ne sont pas visibles.

 

   La photographie scientifique n’est jamais diffusée sans un commentaire. Le texte est, dans ce domaine, presque aussi important que l’image. Il vient compléter l’information délivrée visuellement, nommer ce qui est vu, l’identifier et parfois le rectifier. C’est-à-dire que le texte doit notamment préciser la technique de prise de vue et le taux d’agrandissement dans certains cas, comme par exemple pour les microphotographies ; afin que le lecteur puisse mieux connaître l’objet photographié.

   La photographie à caractère scientifique a été très utilisée par les médecins qui l’utilisaient comme preuve irréfutable. Aujourd’hui encore les médecins utilisent les photos pour garder une trace de ce qu’ils vont soigner. Par exemple Jules Bernard Luys prit en photo une coupe de cerveau durcit dans une solution de chrome pour prouver l’existence des circuits neuronaux.

 

 

Jules Bernard Luys, Coupe intéressant les régions supérieures de la couche optique, vers 187nm
 

Epreuve sur papier albuminé. 17,2 x 13,9 cm, planche V de l’album, Iconographie des centres nerveux, Paris, J.B. Baillère et fils, 1873.© Institut de France

 


   Les psychiatres utilisèrent aussi la photo comme preuve scientifique en capturant les attitudes de patients atteint de crises de folie passagère, c’est ainsi qu’en 1878 Jean-Marie Charcot créa un service photo de la salpêtrière. Il découvrit alors différentes attitudes telles que la mélancolie, l’extase ou l’érotisme.

   En 1895, on réussit enfin à « pénétrer la matière opaque ». Pour les premiers tests les cobayes restèrent exposés durant près de 7 heures aux rayons X. La première radiographie d’un corps entier est stockée à la bibliothèque de l’Institut de France.

   Les clichés à caractère scientifique étaient aussi utilisés par les astronomes pour prendre des photos de la lune, du soleil et des astres.

   Nous parlerons ici plus particulièrement de la photographie scientifique utilisant les infrarouges. Nous en déclinerons les utilités et l'appareil qui permet de l'exploiter.

 

_PAGE SUIVANTE_ -> (ici)

_PAGE PRÉCÉDENTE_ -> (ici)

 _HAUT DE PAGE_ -> (ici)

3 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×