La réaction photochimique et l'image latente

   II- De l'image latente a la photo papier

   A/ La réaction photochimique


Réaction photochimique, Image latente

   La magie du film réside dans sa capacité a conserver l’image qu’il reçoit. La composition chimique des sels d’argent de la pellicule est modifiée lorsqu’ils sont exposés a la lumière ; des zones microscopiques de ces sels se transformant en argent. Apres l’exposition, aucune image n’est encore visible sur le film. A ce stade, l’image latente n’est pas stable. C’est au développement que la transformation chimique des sels d’argent est amplifiée et que l’image devient stable et visible.

   La lumière parvient sur la pellicule sous la forme d’un photon, qui est une particule qui compose les ondes éléctromagnétiques. Ce photon vient réagir sur un des composants de la pellicule : l’halogénure d’argent. Le photon éjecte un électron de l’halogénure, ici un bromure.

 

   Formation du bromure d’argent :

Le bromure d’argent est formé dans la gélatine tiède par la combinaison du nitrate d’argent et du bromure de potassium la réaction chimique donne bromure d’argent et nitrate de potassium.

AgNO3 + KBr ==> AgBr + KNO3

Nitrate d’argent + Bromure de potassium ==> Bromure d’argent + Nitrate de potassium

Le bromures formés restent en suspension dans la gélatine et noircissent à la lumière, créant ainsi l’image latente selon les procédés qui suivent :

Br- => Br° + e-

Le radical brome (noté Br°) formé se combine avec un autre radical brome pour former du dibrome :

2 Br° => Br2

tandis que l’électron vient réduire les ions Ag+ en argent Ag ou Ag° : il y a réduction photochimique.

Ag+ + e- => Ag

 

Il y a donc formation d’argent sur les zones éclairées.

Une fois la pellicule impressionnée, il existe des zones denses en grains d’argent, Ag°, d’autres denses en ions Ag+ non réduit en suspension dans le gel.

 

A ce stade, l’image n’est pas perceptible. Il faut amplifier la quantité d’Ag° pour que le contraste apparaisse entre les zones éclairées et les zones non-éclairées. Cette amplification se nomme agrandissement, c’est-à-dire augmenter l’étendue des îlots de cristaux de Ag°. Ce processus est celui du développement proprement dit.

Principe d'obtention d'une image :

   - Exposition : la lumière traversant l'objectif forme sur le film une image invisible par l’œil dite image latente

 

   - Révélation de cette image invisible (développement des négatifs.)

 

   L'image formée est donc sombre aux endroits qui ont été éclairé et claire aux endroits non éclairés: c'est une image négative. Il faudra projeter ce négatif à l'aide d'un agrandisseur sur un papier photo pour obtenir une image positive (c'est le tirage).

 

Ci-dessus la coupe d’un film photographique

 

_PAGE SUIVANTE_ -> (ici)

_PAGE PRÉCÉDENTE_ -> (ici)

 _HAUT DE PAGE_ -> (ici)

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×