Le trajet de la lumière en photo, conclusion de la première partie

   E/ Le trajet de la lumière


   De l’enclenchement de la photo à la création de l’image latente, c'est-à-dire l’image invisible sur la pellicule, la lumière effectue dans l’appareil un trajet complexe.

   Le schéma ci-dessus résume les informations contenues dans notre première partie. Les parties de l’appareil y sont précisées, le trajet de la lumière est indiqué en vert lorsque l’on regarde dans le viseur sans prendre de photo et en rouge lorsque l’on prend une photo. On observe bien ici le principe de base de la chambre noire de l’appareil photo, ladite chambre noire occupe une large surface dans l’appareil .

   Lors de la prise d’une photo, la lumière passe par l’objectif où elle traverse un philtre (pour les couleurs), des lentilles convergentes qui vont orienter et dimensionner l’image de façon a ce qu’elle soit plus ou moins grande sur la surface sensible. Ensuite, la lumière passe par le diaphragme, plus ou moins ouvert selon l’exposition voulue. Après avoir traversé d’autres lentilles, elle passe par la chambre noire et l’obturateur ouvert plus ou moins longtemps (le couple de valeurs ouverture du diaphragme-vitesse d’obturation doit s’accorder pour donner une photo ni sous ni surexposée.). Finalement, la lumière marque son empreinte sur la surface sensible, film ou capteur, la photo est prise et tout cela à une vitesse égale au temps d’exposition, la vitesse de la lumière n’étant pas prise en compte vue sa rapidité.

         On a expliqué dans cette première partie du TPE, comment on passe d’une image réelle à une trace matérielle, sur un film. Les explications fournies ici au niveau de l’anatomie et du fonctionnement de l’appareil sont globalement identiques pour un appareil argentique ou numérique . La différence est que l’appareil numérique a pour surface sensible un capteur qui affiche une image grâce aux pixels, contrairement à l’argentique qui lui, est doté d’une pellicule, formée de sels argentiques.

             Il faudra donc, dans une seconde partie, expliquer quel procédé chimique est réalisé sur la pellicule et comment elle donne une image. Certaines manières diffèrent selon le format souhaité, ou pour la photographie couleur. On verra donc la réaction photochimique (création de l’image latente), le développement et le tirage (l’agrandissement).

 

_PAGE SUIVANTE_ -> (ici)

_PAGE PRÉCÉDENTE_ -> (ici)

 _HAUT DE PAGE_ -> (ici)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×